Allergie du chien : comment y remédier ?

La réaction allergique est une réponse du système de défense face à des substances extérieures appelées allergènes. Que ce soit chez un homme ou un animal, une allergie alimentaire est une réaction du système immunitaire face à des aliments que l’organisme ne tolère pas. Cette maladie peut être due à un seul ou plusieurs aliments. Dans cet article, découvrez comment traiter les allergies de votre chien. 

Reconnaître les symptômes de l’allergie alimentaire du chien

Il est primordial d’opter pour la meilleure croquette chien.

En effet, l’allergie alimentaire peut être terriblement handicapante pour le chien. Elle se manifeste par :

  • Des problèmes de digestion. Les diarrhées, les vomissements, l’augmentation des déjections quotidiennes ainsi que l’excès de flatulence témoignent de troubles digestifs ; 
  • Des troubles cutanés. La peau peut présenter des rougeurs ou des pigmentations. Il peut s’agir de démangeaisons, de boutons, de plaques ou encore de perte de poils. Les démangeaisons peuvent se situer à divers endroits comme les oreilles, l’aine, les aisselles…

Dans tous les cas, si vous constatez que votre chien se mord, se gratte, se lèche excessivement, traîne son arrière-train par terre ou se mordille, il faut consulter le vétérinaire.

Diagnostiquer l’allergie

Le traitement des réactions allergiques commence par l’identification des facteurs qui en sont à l’origine. La première étape consiste à déterminer si le chien souffre d’une allergie alimentaire. En ce qui concerne les troubles cutanés, 1% seulement sont provoqués par des allergies alimentaires. Il faut donc écarter les autres causes qui peuvent être :

  • La dermatite ;
  • Les piqûres de puce ;
  • La parasitose ;
  • Etc.

Ensuite, une fois que la cause alimentaire a été confirmée, il faut maintenant identifier l’allergène responsable. Pour ce faire, il faut déceler l’aliment à l’origine des réactions allergiques.

Le vétérinaire met alors en place un régime d’éviction. Cela consiste à nourrir l’animal de compagnie avec des aliments qu’il n’a jamais consommés auparavant. Vous devez être capable de vous rappeler tous les aliments que votre chien a ingérés depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui. Le régime d’éviction peut s’étaler sur un mois, voire deux. Celui-ci prend fin lorsque l’état de santé de l’animal à 4 pattes s’est amélioré et qu’il ne présente plus de symptômes d’allergies alimentaires.

Durant ce régime d’éviction, le chien ne doit manger que les aliments sélectionnés. Ensuite, vous passez au test de provocation ou de réactivité. Les aliments potentiellement allergènes sont introduits un par un dans le régime alimentaire. Ceci, jusqu’à la réapparition des symptômes. Ainsi, vous pourrez identifier l’aliment responsable des allergies. 

Dans le cas où l’aliment responsable des manifestations allergiques n’est pas identifié, il faut passer au test sanguin. Les réactions allergiques du chien par rapport à différentes substances sont testées. Il peut s’agir de pollen, des moisissures ou encore d’acariens. Le but de ce test est d’éviter le contact entre l’allergène et l’animal. Il vise aussi à effectuer une hypo sensibilisation, aussi appelée vaccination allergique ou immunothérapie. 

Adopter le traitement adapté

Le traitement à adopter dépend de plusieurs critères :

  • Les symptômes ;
  • Le degré de gravité de l’allergie ;
  • Les complications ;
  • Les capacités du chien.

Pour éviter les allergies, le meilleur moyen est de priver le chien des aliments contenant des allergènes. Il faut ainsi les avoir identifiés au préalable. Vous pouvez également nourrir votre animal de compagnie avec des aliments hypoallergéniques. Ce type de nourriture a été spécialement conçu à partir d’ingrédients qui n’occasionnent que rarement des phénomènes allergiques. Veillez à opter pour des croquettes ou des aliments avec peu de matières grasses. Choisissez des aliments hypoallergéniques de la meilleure qualité.

Par ailleurs, évitez de donner des friandises ou des restes de table à votre chien. Ceux-ci sont susceptibles de déclencher des manifestations allergiques. Veillez également à enlever de l’alimentation de l’animal tout superflu. Le but est d’alléger son système digestif. Vous pouvez ainsi contribuer à soulager les symptômes douloureux. Le traitement comprend également une partie médicale, sous forme de gélules, de comprimés, de ciclosporine ou de cortisone.

La vaccination allergique, c’est quoi ?

Celle-ci est obtenue à partir de la substance à laquelle l’animal domestique est allergique. Vous pouvez administrer ce traitement sous forme de vaccin ou de spray dans la bouche. Ce type de traitement présente de nombreux avantages. Il est accepté par la majorité des chiens et ne présente que peu d’effets secondaires. Pour traiter les symptômes cutanés, l’animal peut également recevoir un traitement externe avec un vaporisateur ou un shampoing. Ces derniers servent à prévenir les infections bactériennes qui accentuent les démangeaisons. Au début des allergies, prenez soin de laver votre animal tous les jours ou tous les deux jours. Une fois que les réactions allergiques sont mieux contrôlées, vous pouvez espacer les lavages. Le traitement des allergies inclut aussi un complément d’acides gras oméga-3/6. Celui-ci est destiné à redonner à la peau toutes ses qualités. 

Ainsi, il faut passer par plusieurs étapes pour pouvoir identifier le problème allergique, et ensuite le traiter. Au fil du traitement, assurez-vous d’opter pour des aliments qu’il tolère. 

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *